gl2_images.image.12

Des Commissions Locale d’Etude et de Concertation ? Qu’est-ce que c’est ?

Une Commission Locale d’Etude et de Concertation, ou bien, pour faire court, une « CLEC », c’est un forum de discussion pour tous les acteurs concernés par les activités d’YPREMA : riverains, voisins, associations de consommateurs, associations de protection de l’environnement, associations sportives, salariés, pouvoirs publics, fournisseurs, clients, et toute personne intéressée.

Ces réunions ont pour objectifs de :

  • – Promouvoir l’information du public en favorisant le dialogue entre les acteurs locaux, l’administration et YPREMA.
  • – Maintenir et renforcer l’esprit de transparence sur les conditions d’exploitation du site.
  • – Comprendre les attentes des différentes parties prenantes,
  • – Émettre des recommandations et suggestions à l’exploitant dans le but d’améliorer les conditions d’exploitation et de répondre aux préoccupations exprimées
  • – Permettre l’intégration d’YPREMA en zone urbaine car la légitimité de ses sites est leur proximité.

La première CLEC a été réalisée en 1993 sur le site de traitement des mâchefers de Lagny-sur-Marne (77), soit deux ans avant l’ouverture du site, afin d’informer les parties prenantes sur l’activité « mâchefers » et de définir avec elles les meilleures conditions d’aménagement et d’exploitation du site.

Le succès de cette réunion et son intérêt, autant pour les parties prenantes que pour YPREMA, a  conduit à la généralisation de cette bonne pratique à tous les sites. Aujourd’hui, une CLEC est organisées sur chacun des sites de production tous les deux ans. Toutes les parties prenantes sont invitées à y participer et des réponses concrètes sont apportées par YPREMA aux préoccupations émises.

Les CLEC font désormais partie intégrante du fonctionnement d’YPREMA et sont indispensables à la pérennité de nos sites.

Pour cette raison, début octobre, deux CLEC auront lieux l’une  sur le site de Pluguffan, et l’autre sur le site de Reims.
L’occasion de faire le point sur l’intégration de ces deux sites dans leurs tissus urbain ou péri-urbain respectifs et de réfléchir ensemble à leur avenir local.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *